Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
mercredi le 12 décembre
HomeCulture95 choristes, 20 musiciens, une église : Saint-Esprit
Publicité

95 choristes, 20 musiciens, une église : Saint-Esprit

L’église Saint-Esprit est de plus en plus appréciée, non seulement pour ses événements religieux, mais aussi pour la qualité de la sonorité qu’elle offre et la beauté de son architecture épurée.

La preuve? Après y avoir présenté en avril le Requiem de Cherubini auquel un très grand nombre de gens se sont empressés d’assister, l’ensemble vocal Ganymède, composé uniquement de voix masculines, récidivera le samedi 4 juin prochain, à compter de 20 h, en interprétant le Requiem de Fauré. Cet événement musical unique réunira non seulement un, mais trois ensembles vocaux : en effet, les chorales Stakato et Saint-Laurent seront aussi de la partie, de même qu’un orchestre.

« Le Requiem de Fauré, une œuvre connue et appréciée qui projette encore beaucoup de sens et d’émotion de nos jours, a été créé en 1888. Sa musique reflète l’époque romantique et la vision intérieure. Le compositeur a utilisé un angle d’interprétation original pour ce type d’œuvre normalement axé sur la tristesse et les tourments : la sérénité », explique le directeur musical, Yvan Sabourin, qui dirigera 95 choristes et 20 musiciens.

Les choristes rosemontois René Bernard et Denise Dionne entourent le directeur musical Yvan Sabourin

Parmi les choristes, deux résidents de Rosemont

Choriste au sein de l’ensemble Ganymède depuis 2006, René Bernard, habite le quartier Rosemont depuis 2003. Il a participé à tous les concerts publics de l’ensemble incluant les concours et tournées, tant en Europe qu’aux États-Unis. Cependant, le concert du 17 avril dernier à l’église Saint-Esprit a revêtu un caractère bien spécial pour lui. « Ce fut l’un des plus beaux concerts auquel j’ai eu l’occasion de prendre part. Nous chantions accompagnés d’un orchestre complet, ce qui suscite beaucoup d’émotion, et qui plus est, dans l’église Saint-Esprit qui est tout à fait magnifique », tient-il à préciser.

Quant à Denise Dionne, également résidante du quartier Rosemont depuis 20 ans, elle fait partie du chœur Stakato depuis 3 ans. « Je serai aussi choriste le 4 juin prochain, à l’église Saint-Esprit. J’en suis d’ailleurs fort heureuse, car ce lieu de culte dégage une atmosphère très sympathique. Les vitraux sont superbes et la simplicité du décor de même que le style tout en sobriété favorisent le recueillement ainsi que l’élévation de l’esprit. C’est très spécial comme expérience musicale », a-t-elle confié.

Deux parties, une expérience musicale à vivre

En première partie du concert du samedi 4 juin, chaque chorale chantera une œuvre avec orchestre dont Gesang der Geister über Wassern (Le chant des esprits au-dessus des eaux) une œuvre de Schubert inspirée par le courant d’eau, les torrents, la tempête et l’accalmie. Puis, on interprétera la pièce maîtresse, le Requiem de Fauré. Les billets, au coût de 30 $, seront disponibles à l’entrée de l’église… notre bijou architectural et acoustique de la rue Masson.


Latest comment

  • J’ai assisté à une très belle performance de Stakato et de Ganymède au festival de musique sacrée à l’automne dernier. Le directeur Yvan Sabourin est maître dans l’art d’harmoniser et de mettre en valeur les voix des choristes.

    Le Requiem de Fauré, ça devrait être fort impressionnant!

leave a comment

Publicité