Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
dimanche le 18 novembre
HomeÉlection 2011La libérale Kettly Beauregard mange de la politique
Publicité

La libérale Kettly Beauregard mange de la politique

La candidate libérale Kettly Beauregard est une habituée de la joute politique. Elle a gouté au municipal, puis s’est présentée au provincial et tente maintenant l’expérience au fédéral, tout en restant membre du Parti québécois. Elle soutient qu’on peut appuyer ce parti sans être indépendantiste. Rencontre avec une passionnée de la politique.

Kettly Beauregard à son bureau de campagne

C’est à son bureau de campagne de la rue Beaubien que nous avons rencontré la candidate libérale, par une journée pluvieuse franchement peu propice au porte à porte. Comme lors de toutes nos entrevues durant cette campagne, nous avons eu un bon accueil, profitant même d’un café préparé par madame Beauregard elle-même.

Pas d’attaché de presse ni de restrictions dans les questions ou le temps. Sur un coin de table, au milieu des téléphones et des pancartes électorales, Kettly Beauregard nous raconte comment elle en est arrivée à se présenter aux élections fédérales.

Depuis sa plus tendre enfance à Pétion-Ville, en Haïti, Kettly Beauregard a développé sa passion pour la politique. Toute jeune, elle rêve déjà d’être ambassadrice. C’est toutefois au Québec, où elle arrive en 1972, qu’elle poursuivra ses études en sciences politiques à l’UQAM. Elle n’a pas arrêté d’en faire depuis.

Kettly Beauregard n’en est pas à ses premières armes dans le domaine, ayant, entre autres, été conseillère municipale à deux reprises (1994 à 2001) dans le district Marie-Victorin, au sein de l’équipe de Pierre Bourque. Quand elle n’est pas en campagne électorale, cette mère de trois enfants adultes travaille à l’entreprise familiale, un service clé en main de gestion immobilière. Elle s’implique également au Regroupement international haïtien, un organisme qu’elle a fondé pour faire la promotion de l’unité haïtienne.

Un choix politique assumé

Elle a décidé de se présenter sous la bannière du Parti libéral parce qu’elle croit que chacun peut s’y retrouver et qu’il est le mieux placé pour défendre les intérêts du Québec, car il peut être au pouvoir. Elle n’apprécie pas l’attitude du Parti conservateur et sa façon de vouloir contrôler l’information. Quant au Bloc québécois, elle ne croit pas qu’il ait accompli beaucoup depuis 20 ans. Du côté du NPD, elle estime que c’est un parti nouveau ici et que leurs positions sur les enjeux spécifiques au Québec ne sont pas vraiment connues.

Si elle a surtout été active au niveau municipal, Kettly Beauregard s’est aussi présentée sous la bannière du Parti québécois lors des élections provinciales de 2003. Contrairement à ce que son choix actuel pourrait laisser croire, elle ne renie pas son ancien parti. « Je crois que le Parti québécois gère bien le Québec. D’ailleurs, j’ai toujours ma carte de membre en règle », dévoile-t-elle en souriant, devant notre regard légèrement incrédule. Qu’est-ce qui lui a fait changer d’idée sur l’indépendance alors ? « Tous les membres du PQ ne sont pas des indépendantistes. Tout comme il y a des souverainistes qui votent libéral au fédéral », fait-elle valoir.

Les questions de RueMasson

Nous avons aussi choisi de questionner tous les candidats sur certaines questions plus larges afin de savoir où ils se situaient sur les débats qui dépassent les limites du quartier.

L’aspirante députée considère que le maintien du registre des armes à feu est très important. Elle raconte plusieurs histoires où la disponibilité d’armes à feu a créé des drames dont la gravité aurait été réduite s’il y avait eu une meilleure gestion. « Le gouvernement conservateur veut améliorer les prisons, mais pas le contrôle des armes à l’origine des crimes », critique-t-elle. Elle croit que la prévention devrait prendre plus de place.

Quant au rôle de l’armée canadienne dans le monde, madame Beauregard estime qu’il est trop axé sur les missions offensives. « Avant, nous étions appréciés pour le rôle des soldats dans le maintien de la paix, entre autres avec les Casques bleus ». Quand on lui demande si les dépenses en armement du Canada sont nécessaires pour protéger le pays, elle affiche un air sceptique. « Si tu cognes à toutes les portes pour chercher la guerre, c’est sûr que tu vas finir par la trouver… »

Catholique pratiquante, elle ne s’inquiète pas vraiment de la place que pourrait prendre la religion dans les décisions gouvernementales. Selon elle, on ne voit pas de changements dans ce sens. Elle nous fait d’ailleurs remarquer que les élections battent leur plein pendant la semaine sainte, ce qui dérangerait plusieurs chrétiens.

Elle n’a pas hésité à répondre à notre question sur l’avortement.  « On utilise l’avortement comme méthode contraceptive », déplore-t-elle. Souhaiterait-elle que le gouvernement en réduise l’accès ? Sans répondre directement, elle explique que ce devrait être employé dans des cas graves, par exemple si la vie de la mère est en danger. « Je crois que si ce n’était pas aussi facilement accessible, les gens feraient plus attention et utiliseraient des moyens de contraception correctement », soutient-elle.

Comment servir Rosemont — La Petite-Patrie

Si elle est élue, Kettly Beauregard compte travailler pour les citoyens du quartier à Ottawa, en priorisant la création d’emplois et l’accès à des logements abordables « Le coût des loyers a énormément augmenté dans le secteur. C’est difficile pour les familles. Il manque aussi de logements sociaux », affirme la candidate.

L’ensemble des articles et des entrevues sur les élections sont regroupés dans notre dossier élections 2011.

Latest comments

  • Après la lecture de cette article, il me semble évident que la candidate est plus intéressée au fait d’occuper une poste de représentante que de mettre de l’avant de véritables idées. Elle vogue d’un parti à l’autre uniquement dans le but de se faire élire sous une bannière, peut-importe laquelle. Va-t-elle se présenter aux élections scolaires également? Il ne serait pas étonnant de la voir retourner aux études pour devenir membre d’un conseil étudiant.

  • Le candidat du parti Rhinocéros me semble plus sérieux que ça…

  • INSPIRATION

    Qui ne l’a pas remarqué ? Depuis quelques semaines, Rosemont respire mieux. C’est Kettly ! – Kettly Beauregard et son équipe qui ont ouvert portes et fenêtres après un trop long hiver, un trop long blocage, afin d’aérer le quartier.

    Sans vouloir offenser personne, l’arrondissement commençait à sentir le renfermé… Un bon nettoyage de printemps par là-dessus… (vider les armoires québécistes, jeter au recyclage les défroques souverainistes) et ce sera parfait !

    Parés pour les saisons et les années à venir, les Rosemontois pourront alors se féliciter d’avoir été si fins dans leurs décisions et d’avoir choisi Kettly Beauregard pour les représenter.

    Kettly leur en donne sa parole : ils ne regretteront pas de l’avoir élue ! Les habitants du quartier se féliciteront bientôt d’avoir été si bien inspirés.

    Fatigués d’une trop longue ère d’expiration (d’expiation ?!), quasi asphyxiés, bleuis après tant d’années de blocage et d’immobilisme, nous avons un besoin vital d’air sain et revigorant qui nous redonne enfin la bonne couleur.

    Quand le rouge revient aux joues, c’est le signe d’une santé retrouvée. Un seul remède : le 2 mai prochain, votez Kettly Beauregard !

    .

  • VEILLÉE(s) ÉLECTORALE(s)

    Les dernières semaines ont été intenses. Ces prochains jours le seront plus encore. Kettly Beauregard en est bien consciente. Elle qui a déjà tout donné dans cette campagne-marathon entend donner davantage !
    Elle va se surpasser pour dépasser enfin le cap de tant et tant d’attentes et d’exigences de la part des électrices et des électeurs. On peut compter sur elle ! Forte d’une persévérance à toute épreuve, Kettly sait qu’elle mène ici, maintenant, un combat juste et nécessaire.
    L’heure est au rassemblement. Toutes les forces, toutes les énergies en présence sont réunies, car tout n’est pas encore accompli, loin s’en faut ! Le sort n’en est pas jeté et les dés ne roulent pas au hasard…
    Rue Beaubien, la permanence de Kettly ne désemplit pas. Les bénévoles s’y relaient. Les téléphones sonnent. Un constant va-et-vient anime le local où œuvre tout un peuple de militants fervents.
    Toutes et tous affichent une grande concentration. Kettly les inspire. Sa personnalité chaleureuse, son intégrité, son sens de la justice et du droit, sa rigueur et sa gentillesse sont le nec plus ultra d’une vision politique qu’il faut maintenant mettre en œuvre.
    Rendez-vous le 2 mai !

  • Belle pub Alex, digne d’un directeur de campagne! Malheureusement, malgré sa personnalité chaleureuse, elle n’aura pas mon vote cette fois-ci… Peut-être qu’aux prochaines élections scolaires, elle aura mon vote!

  • Si vous aimez la poésie d’Alex vous serez servis en lisant les communiqués de presse de la candidate libérale qui ont été publiés dans le Journal de Rosemont. Ils ont le même ton.
    À la vitesse supérieure:
    http://www.journalderosemont.com/elections/La-campagne/2011-04-18/article-2435238/A-la-vitesse-superieure/1

    Le courage de la liberté
    http://www.journalderosemont.com/elections/La-campagne/2011-04-18/article-2435236/Le-courage-de-la-liberte/1

  • D’une maniere ou d’une autre les commentaires d’Eric, de Bruno ou de Tonic sont essentiellement la raison pour lesquelles Kettly Beauregard east une representante ideale, quelque soit le quartier ou les ideologies politiques des residents.

    En bout de ligne, le plus important est d’avoir quelqu’un comme Kettly Beauregard qui est dedier a representer et servir le public sans barriere quelque soit la baniere. C’est ce que le public a reelement besoin. Une representante sincere, accessible et devouer aux interets de non seulement ceux et celles qui lui demande de le faire(ses electeurs) mais probablement n’importe qui d’autre qui le desire.

    Sa motivation est d’etre au service du public. Ironiquement, on prefere souvent de voter pour une baniere tandis que c’est l’individu qui fait la vrai difference.

  • Je finis par comprendre que…

    -un gouvernement du Parti Quebecois (social democrate) PEUT construire des logements sociaux.

    -un gouvernement du Nouveau Parti Democratique POURRAIT construire des logements sociaux

    -un gouvernement du Parti Liberal du Canada PEUT construire des logements sociaux

    -un gouvernement du Bloc Quebecois? Lol.

    -Que penser des Conservateurs?

    Je crois que Kettly Beauregard veut se doter des moyens pour mieux servir les familles de sa circonscription.Rappellons qu’elle est sortie de la Mairie avec un bilan positif.

  • Ceci etant dit. Une chose est certaine est qu’il est temps de réaliser que la clé est de pouvoir confier nos attentes et/ou besoin a une personne qui sincèrement consacre a répondre a ces besoins. En ce qui concerne les représentants de district vaut mieux supporter la personne honnête, fiable, approchable et dédier et dans le cas de Rosemont, Kettly Beauregard est la personne idéale.

  • Coudonc, un peu de subtilité TeamBeauregard.

  • Moi ce que je cherche encore dans cet entrevue, c’est les idées. Oui elle souhaite bien servir la population mais quelles sont les priorités qu’elle veut défendre pour la circonscription? Que la candidate soit bien impliquée me semble important mais qu’a-t-elle a dire? Restreindre l’accès à l’avortement juste quand la santé de la mère est en danger? Heille, on se calme. On va pas embarquer les idées judéo-chrétiennes dans le débat politique. « elle ne s’inquiète pas vraiment de la place que pourrait prendre la religion dans les décisions gouvernementales »: Désolé mais moi oui. Ça fait longtemps que l’on a divisé le religieux et l’État, on ne va pas revenir en arrière la dessus. J’ai bien hâte de l’entendre dans les débats publiques car ça me semble une coquille vide.

leave a comment

Publicité