Lange Bleu lave les couches des services de garde de Montréal (MàJ)

Par -

C’est un retour à des temps plus anciens mais un pas en avant pour la planète : les couches lavables modernes font un retour en force dans les garderies! La société de développement environnemental de Rosemont (SODER) a lancé Lange Bleu, un service de couches lavables destiné aux services de garde. Une première à Montréal!

MÀJ du 23 janvier 2012: en service depuis 1 an, Lange Bleu vole dorénavant de ses propres ailes et est un organisme sans but lucratif à part entière, apprend-on dans l’infolettre de la SODER : «L’organisme prend de l’expansion en desservant un nouveau CPE Au Petit Talon ainsi qu’une nouvelle garderie libellules et papillons. C’est au total 13 CPE et garderies qui font actuellement appels à ce service assurée par trois employés à temps complet.

couche lavable

Photo fournie par Caprices

Simple et à petit prix

Le premier objectif de la SODER était que Lange Bleu soit offert aux parents à un prix raisonnable. En effet, en plus de débourser 7 $ par jour, les parents doivent également payer le coût des couches utilisées. « Grâce au soutien de nos partenaires financiers, nous sommes en mesure d’offrir le service à environ 1$ par jour, ce qui correspond à peu près au même prix que les couches jetables. En comparaison, un service résidentiel privé de couches lavables coûte au moins 40 $ par semaine », indique Sarah Dahmani, la responsable de Lange Bleu.

Pour faciliter la tâche, la SODER s’occupe de fournir des couches entièrement fabriquées à Montréal, tout en assurant la formation et l’accompagnement des éducateurs. Deux fois par semaine, l’organisme veille à la cueillette et au dépôt des couches, ainsi qu’à leur lavage par une blanchisserie de l’arrondissement.

Lange Bleu sera mis en place graduellement dans tous les services de garde de Montréal au cours de l’année 2011, en commençant par l’arrondissement Rosemont La-Petite-Patrie. Seize CPE et garderies de l’arrondissement prendront part à l’initiative.

Pour le moment, le service est offert uniquement durant la journée, ce qui signifie que l’enfant retourne à la maison vêtu d’une couche jetable. Mais voyant grand, la SODER tentera dans les prochains mois de pousser l’expérience encore plus loin : « La prochaine étape, c’est de lancer un projet-pilote pour un service de soir fait sur mesure pour les parents », promet Sarah Dahmani.

Quelques ratés

Évidemment, le passage aux couches lavables ne s’est pas fait sans heurts et quelques débordements. « Au début, j’étais dans l’inconnu : j’imaginais un tissu de coton à épingler sur le côté », affirme Virginie Wenglenski, directrice adjointe du Centre de la petite enfance Populaire St-Michel, qui a participé au projet-pilote mené l’automne dernier. L’expérience s’est toutefois révélée plutôt positive, car le CPE continue d’utiliser des couches réutilisables.

« C’est sûr qu’il y a eu beaucoup d’ajustements à faire en cours de route, mais nos éducatrices se sont adaptées. Par contre, sans la SODER ça n’aurait pas été possible », insiste Mme Wenglenski qui affirme que les couches réutilisables sont aussi faciles à utiliser que les jetables.

« Nous avons dû tester de nombreuses couches afin d’en trouver une aussi absorbante que les jetables. Pour le moment, nous sommes loin de la performance des couches jetables en matière d’absorption », estime Mme Wenglenski. En plus de ce problème, les couches lavables ne conviennent pas à toutes les anatomies. « Une mère a dû abandonner  à regrets. Les couches lavables ne convenaient pas à sa fille trop menue, qui avait constamment des fuites », explique la directrice adjointe.

S’il a été facile pour la direction du CPE Populaire St-Michel de trouver une dizaine de parents désireux de participer, c’est parce qu’ « ils ont vraiment tout fait pour nous simplifier la vie », déclare Karine Éthier, dont le petit garçon qui porte des couches jetables à la maison, a pris part au projet. «Le problème des fuites a obligé les parents à prévoir des vêtements de rechange. Ça en a irrité certains » ajoute-t-elle, « mais pas au point d’abandonner ». « Je suis très heureuse de contribuer significativement à produire moins de déchets », souligne Mme Éthier qui se dit également prête à tenter l’expérience à la maison, « tant que ça ne change pas mon quotidien », précise-t-elle.

Pour la direction du CPE, le défi est maintenant de convaincre tous les parents d’enfants aux couches de se lancer dans l’aventure des couches réutilisables. « Certaines personnes ne sont pas aussi sensibles à l’écologie. Ça prend toujours un certain temps à changer une habitude.  Si on a encore des problèmes dans quelques mois, on va certainement se poser des questions.  Pour l’instant, la couche jetable n’est pas prêt de disparaître complètement », conclut Mme Wenglenski.

Caprices le fournisseur officiel des couches lavables a été choisi après plusieurs essais.

Des couches qui remplissent les sites d’enfouissement

Selon le Guide du CPE eco-responsable lancé par la SODER à l’automne 2010, un enfant utilisera entre 5000 et 7000 couches avant de devenir propre.  Chaque année, 600 millions de couches sont enfouies dans les sites de déchets, ce qui en fait le troisième plus important déchet urbain. De plus, les couches jetables, composées de nombreux produits chimiques, mettent jusqu’à 500 ans avant de se décomposer.  En revanche, les couches lavables, principalement composées d’un mélange de coton et bambou, peuvent être réutilisées plus de 200 fois. D’autre part, l’utilisation des couches lavables permet de ne pas jeter les mille couches jetables nécessaires pour un enfant.

4 commentaires à Lange Bleu lave les couches des services de garde de Montréal (MàJ)

  1. Cathy Proulx

    Bonjour
    Je suis une maman de trois enfants et j’attend mon 4 iem pour le mois de mars. J’aimerais savoir si je peux acheter vos couches lavables. Comment puis-je commander et quel est le pris pour un lot d’environ 16 à 20 couches.
    Merci!
    J’attend votre réponse.
    Cathy

  2. Raymonde Larochelle

    J’aimerais savoir si un tel service de couches existe dans la région de Québec ? (Charlesbourg )
    Pour des particuliers aussi…
    Merci xxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>