Françoise David s’est enracinée dans le quartier au fil du temps

Par -

Depuis 32 ans, la porte-parole de Québec Solidaire, Françoise David, habite sur la rue Holt, dans le Vieux-Rosemont. Elle ne se voit pas vivre ailleurs. Elle aime de plus en plus ce coin de Montréal où la vie de quartier y est florissante. En fait, depuis qu’elle s’est lancée en politique, elle est plus présente et s’y est enracinée profondément.

RueMasson célèbre son premier anniversaire d’existence en publiant le portrait de plusieurs personnalités qui habitent le quartier. On leur a demandé de nous parler du quartier, de leurs endroits préférés et de nous donner un scoop. On commence aujourd’hui avec Françoise David. Demain, lundi ce sera le tour de Gilles Duceppe.

Françoise David a d’emblée proposé le Café Lézard pour la rencontre. Elle arrive à l’heure, affamée, et commande un verre de vin pour commencer. Les clients la reconnaissent, lui parlent ou lui lancent quelques sourires. Il faut dire que la porte-parole de Québec Solidaire est facile d’approche.

Photo: Cécile Gladel

Ironiquement, François David habite vraiment à la limite Est de la circonscription où elle s’est présentée lors des deux dernières élections provinciales. Celle de Gouin détenue par le péquiste Nicolas Girard depuis 2004. Quelques pas plus loin c’est celle de Rosemont où se trouve la Promenade Masson.

Le hasard

Françoise David s’est retrouvée dans le coin par hasard. En 1977, elle y achetait un triplex avec son conjoint et deux autres couples. Leur projet collectif a pris forme dans le quartier sans que ce soit un choix expliqué ou que la proximité de la rue Masson y soit pour quelque chose. Elle est venue y habiter en 1979. « J’allais très peu sur la rue Masson à cette époque. Je fréquentais plus le Métro sur St-Joseph. Il faut dire que j’étais souvent à l’extérieur, occupé par mon implication dans des mouvements nationaux. Je m’intéressais peu à la vie de quartier, avoue-t-elle. Québec Solidaire m’y a ramenée. »

Le seul lien avec le quartier dont elle se souvient à l’époque était sa participation au comité de parents de l’école Saint-Marc fréquentée par son fils.

La période noire de la Promenade

Si les années 80 ont été florissantes pour les commerces de la promenade, Madame David se souvient surtout de la période noire des années 90. « Il y avait tellement de locaux à louer, ça allait mal. C’est au début des années 2000 que ça a commencé à changer et je me suis mise à fréquenter les commerces de la rue», raconte-t-elle.

Mais elle ajoute du même souffle qu’elle ne voudrait pas que l’artère commerciale devienne une avenue Mont-Royal. « Quand c’est trop branché, je me débranche. La rue Masson est un lieu convivial où se côtoient autant les gens avec des sous que ceux qui en ont beaucoup moins. Il est important d’avoir des commerces pour les gens moins fortunés ».

Son quartier

Après y avoir élevé son fils, Françoise David s’est plutôt attachée à son quartier en s’y présentant en politique. Elle ne se voit pas vivre ailleurs. Elle aime le dépanneur du coin (Ho Bon ! Dépanneur,  propriété d’Alex et sa femme pour les voisins, 2892 Holt) qu’elle compare à un mini-centre communautaire. Elle aime l’implication des voisins dans la transformation et le verdissement de la ruelle où jouaient son fils et ses amis. Elle aime son appartement ensoleillé. Elle aime pouvoir faire ses courses à pied sur la rue Masson. Elle aime aussi l’arrivée de jeunes familles et de résidents impliqués dans leur quartier. « Il y a 30 ans, on était les seuls à verdir le quartier, ce n’est plus le cas, il se verdit à vue d’oeil ».

Mais elle a des craintes. Elle aime moins l’augmentation des loyers et du prix des maisons. Elle se questionne sur l’avenir des personnes les plus pauvres dans le quartier et aimerait que l’on fasse plus de place au logement social. Elle voit des poches de pauvretés se créer au sud de Masson.

Les coups de coeur de Françoise David

RueMasson l’a rencontrée au Café Lézard, lieu qu’elle fréquente régulièrement. Pour l’épicerie, elle s’approvisionne en fruits et légumes au Melon Miel ou chez Pomme d’Api sur Rosemont. Elle n’a pas encore visité le nouveau local de la SAQ, mais entend le faire bientôt, car elle aime le vin. Elle achète des livres à la librairie Limasson ou au Vieux Bouc, des fleurs ou plantes au Fleuriste M, loue des films au club Vidéotron. Elle mange aussi à la Mère poule et fréquente les boulangeries Les Copains d’abord et Première Moisson. Sa banque est la Banque Nationale.

Le scoop

Vous pensiez que Françoise David était du genre grano et hippie des années 60 ou qu’elle avait vécu dans une commune ? Pas du tout. Sa sensibilité à l’environnement n’est que récente, l’écologie est sa découverte des années 2000. Elle était d’abord une syndicaliste et une féministe. Disons qu’elle n’a pas eu vraiment le choix. Ses voisins de condos sont l’écosociologue Laure Waridel et son conjoint, le réalisateur engagé Hugo Latulippe, depuis plus d’une dizaine d’années. Au fil du temps, elle s’est rendu compte, comme la majorité de la population, de l’importance de faire sa part pour la planète.

Elle a aussi été sensibilisée par les jeunes femmes qui l’aidaient à préparer la Marche mondiale des femmes en l’an 2000. « Elles me disaient qu’il fallait absolument recycler. Je leur répondais que si elles pensaient que j’allais me mettre à laver mes boîtes de conserve. Six mois plus tard, je les lavais…», avoue-t-elle.

Elle a des limites. « J’ai prévenu mon conjoint que jamais un ver n’entrerait dans ma cuisine lorsqu’il m’a parlé de vermicompostage. On composte, mais à l’extérieur. J’ai mes limites, je suis assez semblable à la moyenne des citoyens, il faut me donner du temps », raconte-t-elle.

En quelques mots

Après avoir oeuvré pendant de nombreuses années dans le milieu social et féministe, Françoise David est devenue présidente de la Fédération des femmes du Québec en 1994.

En 2004, elle devient porte-parole d’Option Citoyenne qui devient Québec Solidaire en 2006. Le parti vient de fêter ses 5 ans. Françoise David s’est présentée comme candidate dans la circonscription de Gouin en 2007 et en 2008. Elle a terminé deuxième lors des deux scrutins.

Tous les articles de notre dossier personnalités pour notre premier anniversaire :

Françoise David

Gilles Duceppe

Sébastien Diaz

Jacques K. Primeau

Normand D’Amour

7 commentaires à Françoise David s’est enracinée dans le quartier au fil du temps

  1. Louis II

    Merci pour ce portrait de Françoise David. Je ne voterais jamais pour son partie à l’extrémité du spectre de gauche mais j’ai beaucoup de respect pour la dame et ses idées. La société a besoin de ces objecteurs de conscience afin de maintenir un débat équilibré et sain. Bien heureux de partager mon quartier avec elle. Chapeau madame David.

  2. Dans l’article vous écrivez qu’elle loue ses films au Vidéotron.

    Avec le boycott de Mr Kadhir contre PKP dans le dossier du lock-out au journal de Montréal, est-ce approprié?

  3. François

    Québec solidaire n’est pas un parti « à l’extrémité du spectre de la gauche », comme l’affirme Louis (l’extrême-gauche, c’est autre chose), mais un parti franchement social-démocrate, contrairement aux autres partis.

    Un plus grand nombre de députés de QS est nécessaire pour équilibrer le débat (compte tenu du discours envahissant de la droite dans les grands médias, qui ressemble à un lavage de cerveau) ainsi que pour surveiller de près les politiciens qui ne se préoccupent pas de l’intérêt de la population.

  4. J’espère que vous ne manquerez pas de faire un entrevue avec Laure Waridel !!!

  5. @Lise: Laure est à l’extérieur du Canada en ce moment, mais on parlera de la sortie de son livre à la mi-mars. Il y a beaucoup de personnalités dans le quartier, on en garde pour le deuxième anniversaire :-)

  6. Catherine

    Québec Solidaire est le parti de ses membres. J’ai plongé et j’ai découvert un parti politique accueillant et dynamique. C’est très stimulant quand on se soucie de l’avenir d’une société plus humaine. Françoise a le don de valoriser tous ses collaborateurs, une belle leader!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>