Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
dimanche le 18 novembre
HomeVie de quartierDu hockey féminin et des rubans roses
Publicité

Du hockey féminin et des rubans roses

La cause du cancer du sein était à l’honneur samedi dernier au centre Étienne-Desmarteau où l’équipe de Montréal recevait Boston lors d’un match de la Ligue canadienne de hockey féminin.

Les filles de Montréal contre celles de Boston, rivales sur la glace mais unies contre le cancer du sein / Photo: RueMasson

Ce match thématique avait comme objectif d’amasser de l’argent pour la Fondation du cancer du sein du Québec. C’est la joueuse de défense Annie Guay qui a d’abord eu l’idée de marier hockey et collecte de fonds lors de sa participation à La course à la vie CIBC l’an dernier. La projet s’est mis en branle avec enthousiasme après des échanges avec ses collègues et la régie de l’équipe où plusieurs joueuses ont souligné avoir une mère, une tante ou un parent proche aux prises avec le cancer du sein.

Une cérémonie d’ouverture a d’ailleurs honoré les femmes de l’organisme Côte-à-côte, qui unit des survivantes de la maladie. Chaque femme a reçu une rose de la main d’une des joueuses de l’équipe montréalaise. La jeune Sonia Légaré-Turcotte, dont le passage à l’émission « La cours des grands de TVA, animé par Grégory Charles » a souligné le présentateur, a interprété les hymnes nationaux.

Le rose à l’honneur

L’équipe montréalaise portait un chandail rose dûment identifié des noms et numéro pour chaque joueuse pendant la première période. Les deux équipes avaient lacé leurs patins avec des cordons roses et le ruban utilisé pour les bâtons et les jambières était rose également. Selon la coordonnatrice de l’équipe Hélène Lapointe, les filles de Boston étaient ravies de participer à cet événement.

Encan silencieux

Chandails portés par l'équipe de Montréal en première période / Photo: RueMasson

Les joueuses ont mis le paquet pour amasser des fonds: commanditaires, contribution suggérée à l’entrée, tirages de prix de présence, vente de « moitié-moitié » et de bières données par la compagnie Molson. Mais le clou du financement revient aux dizaines de lots mis aux enchères lors d’un encan silencieux. Vêtements, sacs de sport, billets pour un match du Canadien, billets pour U2 (!), photos encadrées et autographiées de l’équipe olympique canadienne de hockey et beaucoup plus. Nous ne pouvons passer sous silence la présence de plusieurs chandails et casquettes de la LNH, signés notamment par PK Subban, Vincent Lecavalier et un chandail du Canadien signé par Jaroslav Halak, pour les nostalgiques des dernières séries éliminatoires. De plus, les chandails roses portés par Montréal en première période ont tous été autographiés par les joueuses et vendues à l’encan.

Les joueuses des deux équipes ont offert de leur temps après la partie pour échanger avec les amateurs et signer des autographes, au grand plaisir de plusieurs jeunes joueuses (et joueurs!) qui rêvent de suivre les traces olympiques des Kim St-Pierre et Caroline Ouellette et autres athlètes de calibre.

Quelques mots sur la CWHL

La Canadian Women Hockey League rassemble les équipes du plus haut niveau de jeu en hockey féminin au nord-est de l’Amérique. Créée en 2007, elle compte des équipes à Montréal, Toronto, Brampton, Boston et Burlington. Une saison compte 27 parties par équipe, plus les séries éliminatoires où les équipes luttent pour la coupe Clarkson. Comme beaucoup d’autres ligues, professionnelles ou amateures, la CWHL doit opérer avec la rareté du temps de glace disponible dans les arénas municipaux. L’équipe de Montréal est actuellement au premier rang au classement avec 32 points, suivie par Brampton avec 28 points.

L’événement de samedi a été un franc succès: plus de 5000$ ont été amassés, les estrades de la glace Caroline-Ouellette étaient remplies et plusieurs médias importants ont couvert la partie. Montréal a blanchi Boston 3-0 samedi, non sans difficulté, dans un match dont l’intensité et l’agressivité ont peu à envier aux équipes de gars (NDLR: c’est ma première expérience en hockey féminin et plus sérieusement: c’est mon premier article à vie sur un match de hockey!). Les deux équipes se sont retrouvées à l’université Concordia dimanche où Boston a pris sa revanche en battant Montréal 6-5, en prolongation.

leave a comment

Publicité