Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
vendredi le 11 octobre
HomeVie de quartierConfessions d’un chien illégal repenti
Publicité

Confessions d’un chien illégal repenti

Depuis presque deux ans, Napoléon alias Popo, chien mascotte de RueMasson, vivait tel un immigrant sans papiers. Originaire de la Montérégie, notre pitou a renoncé à sa vie de paria pour devenir officiellement un citoyen canin.

En effet,  il est obligatoire à Montréal de se procurer une médaille d’identité pour son chien.

Popo, arborant sa nouvelle médaille, et son amour de Canadien

Ça coûte 30 $ (une augmentation de 5 $ par rapport à 2010) et c’est renouvelable chaque année. Les personnes aveugles qui ont un chien-guide doivent enregistrer leur chien mais n’ont pas à payer le montant de la licence.

Nous avons donc fait un tour aux bureaux de la SODER, un des 13 organismes accrédités pour remettre les médailles d’identifications. Le processus est assez simple. On remplit un petit papier avec le nom du chien, son âge, sa race, les coordonnées du propriétaire, ainsi que si le chien est stérilisé et vacciné contre la rage. Ces données seront ensuite retranscrites dans une base de données, qui servira à retracer le propriétaire du chien avec le numéro de la médaille.

Au moment d’écrire ces lignes, notre demande d’information auprès de l’arrondissement (pour connaitre le nombre de chiens enregistrés et les services qui étaient offerts pour les propriétaires de chiens afin de justifier ce paiement) n’avait pas obtenu de réponse.

Bon à savoir :

– On a droit à un maximum de deux chiens et trois chats pour une même adresse.

– Les portées de chiots ou chatons peuvent être gardées pendant trois mois.

– Il est obligatoire de ramasser les excréments de son chien dans les espaces publics (On vous suggère fortement de le faire aussi chez vous, mais bon…)

– Il est spécifiquement interdit de nourrir les pigeons, goélands, chats errants et écureuils (On est pas mal certains que nourrir les ratons-laveurs, les moufettes, les marmottes et les rats d’égouts ne passerait pas non plus mais on n’a pas trouvé le règlement à cet effet.)

Questions/réponses concernant les animaux

*Pourquoi je dois encore me taper un paiement d’une mauzusse de taxe?

Le site du Berger Blanc, l’organisme qui s’occupe du service de la fourrière pour Rosemont (et d’autres arrondissements de Montréal), donne ces indications sur son site :

– Exploitation d’une fourrière pour prendre en charge tous les animaux dont les citoyens veulent se départir.

Identification rapide du propriétaire d’un chien perdu ou en fugue, grâce au numéro inscrit sur sa plaque.

– Administration d’une patrouille canine, dont le personnel est chargé de faire respecter le règlement sur les chiens. Annuellement la patrouille répond à plusieurs milliers de plaintes, surtout pour aboiements ou excréments, traite les cas de morsures et doit capturer les chiens errants.

On peut aussi penser à l’entretien des parcs à chiens.

*Qu’est-ce qui va arriver si mon chien n’a pas de médaille ?

Advenant qu’un agent de la paix (probablement dans ce cas la police) ou que le directeur du service des permis et inspections (si jamais c’est votre voisin) constate que votre chien n’a pas sa médaille d’identification émise par l’arrondissement, vous pouvez être passible d’une amende :

– pour une première infraction, d’une amende de 100 $ à 300 $;

– pour une première récidive, d’une amende de 300 $ à 500 $;

– pour toute récidive additionnelle, d’une amende de 500 $ à 1 000 $.

*J’ai trois chiens super tranquilles et propres, pourquoi je ne peux pas les garder tous?

La « police des animaux » ne passe pas son temps à sonner aux portes et inspecter sous nos lits pour trouver des animaux. Comme pour la plupart des règlements dans la vie, ils sont crées pour éviter les abus et pour permettre des recours légaux en cas de problèmes. Si aucune plainte n’est logée à cause de vos animaux, il est fort probable que ça passe « sous le radar ».

Cela dit, c’est tout de même illégal. Le règlement prévoit que les animaux « excédentaires » peuvent être saisis et envoyés à la fourrière. Et que si vous ne choisissez pas vous-même de quel animal vous souhaitez vous départir, ils peuvent choisir n’importe lequel, jusqu’à atteindre le nombre d’animaux permis.

*J’ai pas juste ça à faire, ramasser derrière mon chien. Et je me fiche des amendes.

Si vous ou un membre de votre famille refuse de ramasser les excréments de votre chien, il peut être saisi et envoyé à la fourrière.

Seules les personnes aveugles qui ont un chien-guide sont dispensées de cette tâche. (c’est assez logique!)

*Mon chien n’habite pas vraiment Rosemont, je le garde pour mes parents (mon ex, ma tante, etc) donc je n’ai pas à payer de licence.

Tous les chiens qui visitent sur le territoire doivent soit avoir une médaille émise par sa municipalité d’origine, soit se procurer une médaille de l’arrondissement où ils séjournent.

*Mes voisins ont un chien vraiment emmerdeur. Qu’est-ce que je peux faire?

On espère que c’est pas notre Popo! RueMasson encourage tous les citoyens, propriétaires de chiens ou non, à dialoguer ouvertement et avec respect afin de trouver des solutions à l’amiable aux problèmes des animaux. Dans la plupart des cas, un simple cours d’éducation canine et de la patience réglera bien des problèmes.

Pour porter plainte, vous pouvez téléphoner au service 311, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 17 h. L’information reçue est traitée confidentiellement.

Vous pouvez télécharger le résumé de la réglementation ici :

En format .pdf : Animaux

Page web de l’arrondissement concernant les animaux

Voici les endroits dans le Vieux-Rosemont où vous pouvez faire enregistrer votre animal :

Au bureau Accès Montréal

5650, rue D’Iberville, 3e étage.

Placement Normand Leblanc inc. (Clinique vétérinaire)

3988, rue Masson

Jappi Toutou enr.

3236, Boul. Rosemont et

3100, rue Dandurand

SODER-Société de Développement

Environnemental de Rosemont Inc.

3311, rue Masson

Tags

Latest comments

  • Merci de ce rappel! Mais une petite mise en garde s’impose sur le choix de votre « fournisseur » de médaille.

    En effet, nous avons perdu notre chien cet automne et nous avons fait les démarches auprès de l’arrondissement pour signaler sa disparition. Or, il s’est avéré que notre chien n’était pas enregistré dans leur fichier en 2010. Ils avaient par contre reçu son enregistrement pour 2009…

    Nous avions acheté la médaille chez notre vétérinaire. Après vérification, ils n’ont pas retrouvé notre reçu, donc aucune trace de son enregistrement, et pourtant, il avait la médaille au cou!

    En fait, les commerçants attendent de terminer leur calepin avant de transmettre les enregistrements à l’arrondissement. Chez notre vétérinaire, on nous a assuré que cela ne dépassait pas trois mois. Notre cas était exceptionnel puisqu’il n’y avait aucune trace de notre paiement.

    La morale de l’histoire: Assurez-vous que l’arrondissement reçoive votre enregistrement! Et faites comme nous, achetez à votre pitou une médaille personnalisée en plus de celle obligatoire, on ne prend jamais assez de précaution!

    NB: Nous avons retrouvé notre chien grâce au Berger Blanc et la STM (longue histoire…).

  • @Anne-Marie : Très bon point. En effet, il veut mieux ne pas perdre son animal avant que l’enregistrement n’arrive à l’arrondissement… L’idée de la médaille personnalisée est à considérer. Ça vaut la peine de garder sa copie carbone du reçu d’enregistrement comme preuve de paiement aussi.

  • Popo a l’oeil un peu exhorbité. Pas certain qu’il soit de race pure. D’après moi, il est mélangé avec du caribou.

  • @Stéphan: non non c’est pas un caribou. C’est marqué « chien » sur sa médaille.

  • C’est le chien à Jean-Luc Mongrain! 🙂

leave a comment

Publicité