Les explosions ont eu raison de la flèche de l’église

Par -

Église Ste-Philomène 1936 (Archives Société d'histoire Rosemont-Petite-Patrie)

Ne trouvez-vous pas que l’église St-Esprit semblait porter un chapeau de fête un peu grotesque avec sa flèche au sommet de son clocher? Ne lui manquait plus qu’une flûte dans la bouche… Heureusement, le retrait de la flèche pour des raisons de sécurité a rendu toute la prestance architecturale à cet édifice art déco.

L’église de la rue Masson a porté une flèche sur son clocher pendant une quinzaine d’années avant qu’on ne décide de l’enlever en 1949.

La flèche n’était pas très solide. « À cause des explosions dans les carrières, ça branlait de partout », explique Claude Bélanger, trésorier de la Société d’histoire Rosemont – Petite-Patrie. Il y avait plusieurs carrières à l’époque dans Rosemont. La plupart des parcs du quartier, dont une partie de l’actuel Jardin botanique et l’emplacement de l’école Père-Marquette, sont d’anciennes carrières.

D’autres causes secondaires expliqueraient le retrait de la flèche comme la venue du tramway sur la rue Masson et le fait que le sol avait tendance à s’affaisser à cause de la rivière souterraine qui coule dans le Vieux-Rosemont. Un léger mouvement aurait pu faire tomber la flèche qui, rappelons-le, n’était pas très solide.

Exit le gothique
« Ça faisait l’affaire de l’architecte d’enlever la flèche. Elle était de style gothique et l’église est de style art déco. C’est parfait maintenant, ça respecte le style », dit Jacques Dupré, directeur des archives de la Société d’histoire Rosemont – Petite-Patrie.

La construction de l’église St-Esprit, autrefois l’église Ste-Philomène, a débuté au printemps 1931. C’est l’architecte Joseph-Égilde-Césaire Daoust, qui en a fait les plans. Il a aussi construit, en 1932, l’école Saint-Jean-de-la-Lande sur l’avenue Laurier Est, au coin de la 9e Avenue.

7 commentaires à Les explosions ont eu raison de la flèche de l’église

  1. Dans ma jeunesse, on nous a raconté que Sainte-Philomène n’était pas une martyre et que c’est pour cette raison qu’on a changé le nom de cette paroisse pour Saint-Esprit. La religion prenait beaucoup de place dans les années 60 !

  2. Sylvie-Claire

    L’église Saint-Esprit est en effet beaucoup plus harmonieuse, architecturalement parlant, sans ce clocher pointu. Quelle belle oeuvre art déco, un véritable bijou dans le quartier! Merci pour ce bel article, Lisa-Marie.

  3. Lise Filion

    C’est toujours un plaisir pour moi de voir des photos de cette église dont les sculptures extérieures sont l’oeuvre de mon grand-père Napoléon Filion et de mon père Charlemagne alors âgé de 18 ans. Je sais aussi que louis Filion,le frère de mon grand-père a aussi fait de la sculpture à cet endroit.

  4. Gilles Lacoste

    Toujours un plaisir de lire ce genre d’article.@ madame Carole. Je dirais plutôt que c’est avant les années 60 que la religion prenait beaucoup de place. Avec l’arrivée de la télévision au milieu des années 50, c’est selon mon souvenir cette dernière qui a commencé à gruger le temps disponible des familles. Avec les émissions du dimanche soir (Ed Sullivan, les téléthéâtres, l’émission de Michèle Tisseyre,etc.) il n’y avait plus assez de monde pour les vêpres.

  5. Cette très belle église, celle où j’ai fait ma première communion et dans laquelle je me suis mariée, me rappelle de très beaux souvenirs de jeunesse. Malheureusement, avec le temps elle a perdu beaucoup de son panache d’antan. Merci pour cet article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>