À bas les sales pubs sexistes!

Par -

 

 

À bas les sales pub sexistes! (photo:RueMasson)

Vous avez peut-être remarqué en marchant sur Masson des autocollants portant la mention « Sale pub sexiste » apposés sur des panneaux publicitaires où la femme serait « utilisée »  comme objet pour promouvoir  un produit.

L’initiative d’apposer ces autocollants dénonçant les publicités jugées sexistes vient de la section femmes de l’ASSÉ (Association pour une solidarité syndicale au Québec). La section femmes se décrit comme étant: « une section spécifiquement consacrée à présenter les campagnes féministes de l’ASSÉ, pour se doter d’outils théoriques pour comprendre le sexisme et le patriarcat en tant que formes d’oppression d’un groupe sur un autre et à annoncer les actions féministes à venir. »

RueMasson est lui aussi contre le sexisme et pour l’égalité des sexes. Pour vrai. C’est pour cette raison que nous avons la parité soit trois hommes et trois femmes (ou trois femmes et trois hommes) sur notre comité décisionnel.

Nous irions même un peu plus loin dans la campagne contre le sexisme en dénonçant:

1) Les publicités de rasoir pour homme présentant l’image d’hommes sans poil munis d’abdominaux en béton. Cette image  stéréotypée nuit à l’épanouissement du mâle moyen et cause chaque année des milliers de dépressions chez ceux-ci.

2) Les publicités du manoir Coors Light présentant l’image d’hommes grossièrement stupides et prêts à tout pour passer une fin de semaine avec des supers nanas top canons. Cette image stéréotypée ternie la réputation des hommes ainsi que leurs capacités intellectuelles. Surtout lorsqu’ils sortent des bars à trois heure du matin bin packés, avec un manteau sur le dos qui n’est pas le leur en cruisant la fille d’à côté qui est la petite amie du doorman gros comme deux fois toi avec des pipes plus grosses que tes cuisses. Pas fort le grand.

 

 

Attention. Attention. Ceci est une pub sexiste (photo: RueMasson)

Attention. Attention. Ceci est une autre pub sexiste (photo: RueMasson)

9 commentaires à À bas les sales pubs sexistes!

  1. À bas les pubs sexistes!!

    Avez-vous vu l’annonce à la télévision du film Rapunzel? Au début on croirait une simple d’annonce d’un film d’animation mais en plein milieu, on voit les beaux cheveux en 3d de la mademoiselle se transformer en vrais cheveux, ceci afin d’annoncer du shampooing (pantene pro v si mon souvenir est bon)!!! Je croyais qu’au Québec, les pubs où on vise les enfants étaient interdites… en tout cas, c’est dégueulasse, ça n’a pas de bon sens, j’ai une petite soeur de 6 ans et je n’ai pas envie qu’elle croit qu’elle doit acheter une telle marque de shampooing pour être belle! Et c’est valide pour les femmes de tout âge.

  2. Lisa Marie

    C’est bien dommage que la pseudo « égalité » des sexes pousse les hommes dans le même piège de l’image corporelle que les femmes.
    En novembre, j’aime les hommes moustachus : movember!!!

  3. S.Martin

    Belle initiative les filles…vous vous attaquez au gym Energie-Cardio pour femmes seulement bientôt? (Masson – St-Michel)

  4. malheureusement, je dois avouer que je déteste cette anti-pub… La représentation d’une femme idéale n’est pas nécessairement du sexisme. Les hommes aussi ont des représentations idéalisées partout dans la pub. C’est selon bien archaïque comme approche.

    J’aime les femmes, j’aime les belles femmes, j’aime les femmes nues… je les respecte pourtant!

  5. Olivier

    Encore une mobilisation dirigée par un groupe de femmes à barbe granola avec du poalendsoudébras?

    Désolé, pas pu résister, vous auriez pas autre chose à faire par hasard, ça devient lassant.
    La plupart des intéressées, elles, ne semblent pas dérangées d’utiliser leur physique de façon lucrative et même d’en faire un métier.

    C’est bizzare quand même que les femmes qui jugent mal celles qui vendent leur physique ont souvent un physique invendable…. jalousie?

  6. Olivier, attention à la généralisation. L’utilisation du corps (homme ou femme) en publicité est un raccourcis pour attirer l’attention. On a pas besoin d’être laid ou mal foutu pour dénoncer cette utilisation hors contexte. Il est évident qu’on ne vend pas de la lingerie en projettant des images de pichoux. Mais des fois la pub utilise le corps pour utiliser le corps et ça n’a aucun rapport avec le produit.

  7. Chosebine

    Faudrait penser également au concept de pubs où l’on présente un gars mou écrasé par sa blonde, hein Nico!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>