Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
mardi le 11 décembre
HomeVie de quartierSur Saint-Michel, il y a un bus qui parle
Publicité

Sur Saint-Michel, il y a un bus qui parle

« Prochain arrêt, Saint-Michel et Masson ». Vous n’avez pas rêvé si vous avez entendu un bus de la ligne 467 sur le boulevard Saint-Michel vous annoncer le prochain arrêt avec une voix qu’on entend habituellement dans le métro.

Photo : Lisa Marie Noël

Quelques bus expérimentent la technologie : écrans qui diffusent la date, l’heure et le nom du prochain arrêt en plus de l’annonce sonore, comme dans le métro.

RueMasson emprunte presque quotidiennement la ligne 467 et n’a voyagé dans un bus parlant qu’une seule fois. Pourquoi tous les bus ne parlent-ils pas? La STM dit être en période de test et ne veut rien annoncer pour l’instant. Elle confirme toutefois que la ligne 467 sert de ligne test pour un projet d’annonces sonores et visuelles.

RueMasson vous tiendra au courant des développements.

Latest comments

  • Comment dépenser pour des gadgets inutiles par la STM. Si on ne sait pas où débarquer, on n’a qu’à demander au chauffeur. C’est gratuit et ça favorise les contacts humains.

  • C’est vraiment une remarque ridicule…Est ce que vous savez que ce système et la norme dans le monde entier appele STI (système de transport intelligent)est constitue une grande avancée dans l’information à la clientèle…avez-vous pensez au personnes mal voyante…aux usagers occasionnel qui ne connaisse pas la ligne et toutes les applications, grace au GPS dans les autobus, qui découleront de ce gadget comme vous dites. On peut citer, entre autres, aux arrêts la possibilité d’afficher en temps réel les passages des autobus notamment.(retard ou accident) Allez donc essayé de parler à un chauffeur en periode de pointe dans un autobus plein.

  • De retour d’un récent voyage à San Francisco où cette technologie est utilisée, je me demandais justement si un jour nous y aurions droit.

    Je trouve l’idée géniale puisque ça évite d’avoir à se tenir à côté du chauffeur pour ne pas manquer son arrêt.

    Espérons que les essais soient concluents et que la STM en implante dans un maximum de circuits.

  • Je préfère quand c’est le chauffeur.

    Des poules chez moi, et un chauffeur qui me sourit et me dit quand descendre. À quoi bon nommer toutes les rues quand il n’y a qu’une ou deux personnes à bord?

    Mon bus, mon chauffeur, mon arrêt: c’est une relation humaine.
    Encore la techno qui déshumanise la ville et , une pollution sonore de plus.

  • @jonathan Bergeron
    C’est comme le cellulaire…quelle abomination…bienvenue en 2010…

leave a comment

Publicité