Les sacs congestionnent le centre de recyclage de Montréal

Par -

Un sac de recyclage éventré sur une rue dans Rosemont. Photo: Cécile Gladel/RueMasson.com

Depuis quelques mois, l’arrondissement Rosemont La Petite-Patrie a annoncé que les résidents pouvaient utiliser autant le bac que le sac pour recycler. Cette annonce est venue après celle de l’arrondissement voisin. Mais cette mesure congestionne le centre de tri de Montréal.

En effet, le Plateau-Mont-Royal a décidé d’utiliser exclusivement les sacs de recyclage depuis le 7 juin dernier. Sauf que le conseiller municipal de Projet Montréal de Saint-Édouard, François Limoges, a expliqué lors du dernier conseil d’arrondissement de Rosemont La Petite-Patrie, que le centre de recyclage était surchargé ! En effet, les sacs nécessitent une manutention différente des bacs. Il semblerait donc que le virage au sac du Plateau a créé une congestion qui n’avait pas été prévue. Le centre de récupération et de tri de la ville de Montréal situé au Complexe environnemental de Saint-Michel ne peut plus en accepter, n’étant pas assez organisé pour ce virage rapide.

Les élus de Rosemont ont donc tenu à rappeler que les bacs et les sacs étaient acceptés dans Rosemont. Aucun changement n’interviendra pour le moment.

RueMasson fouillera le dossier pour en connaître plus sur cette congestion surprenante et qui ne semblait pas avoir été planifiée.

3 commentaires à Les sacs congestionnent le centre de recyclage de Montréal

  1. François Croteau

    Petite précision, le problème majeur se situe au niveau du contrat de traitement et de la collecte. Un surplus de sacs non prévu par le contrat, entraînement des coûts supplémentaires à la Ville de Montréal. En ce sens, un arrondissement qui voudrait suivre la mesure du Plateau fera en sorte de dépasser considérablement la limite autorisée par le contrat. Et vous savez, un contrat, qu’une des parties ne respecte pas, entraîne nécessairement des pénalités financières. Autre élément important, la production industrielle du sac amène des gaz à effet de serre supplémentaire que le bac ne produit pas de manière récurrente! En fait, l’utilisation du sac doit être faite pour des problématiques ciblées et bien précises. Ce n’est pas la solution miracle, d’autant que les coûts des sacs sont plus importants à moyen et long terme pour l’arrondissement. À mois que ces coûts ne soient transférés aux utilisateurs! Il faut se méfier des solutions uniques pour des problématiques diverses!

  2. Ginette

    Quand on habite un 3e étage, le sac est bienvenu, surtout en hiver. En effet, descendre un bac à bout de bras sur la petite glace des marches, c’est pas évident. La population plus âgée peut difficilement agir de la sorte. Alors, il faudra vraiment accueillir les sacs bleus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>