Où se cachent les artistes de Rosemont?

Par -

Rosemont est-il pauvre en artistes? Pas tant que ça si on se fie à la quantité qui ont participé au 5 à 7 culturel La culture à Rosemont, bouffons-la! (et ils n’étaient pas tous là). Des artistes avec des idées plein la tête, mais trop peu de visibilité pour les mettre en valeur. RueMasson en a rencontré quelques-uns.

Le 5 à 7 culturel La culture à Rosemont, bouffons-la! réunissait une cinquantaine d’artistes au centre communautaire Gabrielle-et-Marcel-Lapalme sur la rue Lafond. Chaque troupe ou organisme animait un kiosque. RueMasson a pu assister à une vraie répétition de théâtre avec les commentaires de la metteure en scène, serrer la pince à des marionnettes, admirer des peinture et des dessins et se purifier l’intérieur grâce à un traitement choc des « esthéticiennes de l’âme », des drôles de personnages survoltés.

Le fou fou comité Cultivore de Rosemont qui a organisé ce premier 5 à 7 culturel : La culture à Rosemont, bouffons la! Crédit photo: Lisa Marie Noël

« On cherche à rapprocher la culture de la population », indique Claire Abraham du comité Cultivore de Rosemont. Ce comité, qui existe depuis 2 ans, a eu l’idée de ce premier 5 à 7 culturel afin justement, de provoquer une rencontre entre la population est les artistes. Il a donc entrepris de réunir les organismes culturels qui ont pignon sur rue à la suite culturelle du centre communautaire ainsi que d’autres artistes de Rosemont qu’il a découvert en faisant des recherches dans des répertoires.

« Quand on se promène sur la rue Masson, ce n’est pas évident qu’il y a tant d’artistes dans le coin », admet celle qui est aussi agente de mobilisation citoyenne pour la Corporation de développement communautaire de Rosemont, l’organisme chapeaute le comité Cultivore.

Les coups de coeur
RueMasson n’a pas eu le temps de rencontrer tous les artistes, il y en avait trop. Mais voici ses coups de coeur. Une série d’articles sur des artistes du quartier sera publiée tout au long de l’été.

  • Les mystérieuses marionnettes de la compagnie de théâtre-danse Tenon Mortaise
  • L’artiste-peintre Mylène Tardif qui peint les déchets et la ferraille qui trainent dans les ruelles
  • La compagnie Mobile home dont les personnages semblent sortir d’un film animé de Miyazaki (le Walt Disney japonais).

RueMasson vous invite également à consulter sa section événements sur sa page d’accueil pour être au fait des spectacles et expositions intéressantes.

3 commentaires à Où se cachent les artistes de Rosemont?

  1. Isabelle Bergeron

    J’ai constaté que l’organisme Jeunesse Envolée, qui oeuvre auprès des jeunes et de la créativité était présent. Ceci est mon coup de coeur. Leur maquillage et leur présence était très dynamique et magnifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>