Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
samedi le 15 juin
HomeVie de quartierÉtape 2 – Laver, repasser et tailler la doublure en coton beige plate
Publicité

Étape 2 – Laver, repasser et tailler la doublure en coton beige plate

Pour cette rubrique Pots Masson, on s’est lancé comme défi de se confectionner deux robes de Marie-Antoinette. Suivez les étapes de ce projet d’envergure. On se donne jusqu’à l’été… euh non, jusqu’à l’automne.

En attendant d’arriver à la partie plaisante du projet avec les tissus somptueux et la dentelle, on s’occupe de la base : la doublure en coton beige plate. On s’y met avec l’enthousiasme d’une reine qui grimpe sur l’échafaud.

Date: vendredi 12 février avant-dernière partie de Canadien avant les Jeux olympiques de Vancouver
Score: défaite de 3 à 2 contre Philadelphie
Matériel : 10 mètres de coton, des ciseaux, des épingles

Les pièces d'entoilage coupées. Crédit photo: Cécile Gladel.

Préparer la doublure est la partie plutôt ennuyante du projet. Le tissu est du simple coton beige plate. Mais la doublure est un mal nécessaire. Stéphanie explique qu’elle sert à augmenter le confort du vêtement. Avec une doublure, on ne sentira pas toutes les coutures de la robe nous égratigner la peau. Et comme on a l’intention de porter ces robes plusieurs fois par semaine, autant faire une doublure avec le coton beige plate.

On vous entend déjà vous scandaliser dans vos chaumières rosemontoises : « Du coton beige plate n’est pas digne de Marie-Antoinette! »

Détrompez-vous chers citadins. Au 18e siècle, le coton était un tissu luxueux fort coûteux qu’il fallait importer de l’Inde. De plus, Marie-Antoinette était une femme champêtre pour qui du tissu beige plate pouvait très bien convenir. À 28 ans, elle a fait construire une fermette dans le parc de Versailles qu’on appelle le Hameau de la Reine.

Elle s’habillait en paysanne et trayait elle-même les vaches et les brebis. Précisons que les animaux étaient soigneusement lavés avant que la reine ne s’en approche. De plus, elle recueillait le lait dans des seaux de porcelaine peints aux motifs de bois par soucis d’authenticité.

Revenons donc à nos moutons propres traits par la reine.

On taille les pièces dans le coton beige plate. Crédit photo : Stéphanie Lalut.

Stéphanie a lavé le tissu beige plate qui allait servir à la doublure. Puis Lisa Marie l’a repassé. 1 heure de repassage! On a aussi repassé l’entoilage (le tissu ressemblant à une feuille d’assouplisseur en plus rigide).

Notre patron de robe comporte en tout 19 pièces à tailler. On a commencé par les pièces no 1 et no 3 qu’on a coupées dans l’entoilage. Ces pièces serviront à confectionner le corsage et une partie de la jupe.

Dans nos 10 mètres de coton beige plate, on a taillé les pièces 3, 4 10 et 17. La pièce 17 est très grande puisqu’elle formera la doublure de la jupe de notre robe.

On avait mal calculé nos besoins en tissu et on se retrouve avec un surplus de 3 mètres de coton beige plate. Stéphanie propose de l’utiliser pour confectionner un sac à emplettes RueMasson.com.

C’est une excellente idée!

Prochaine étape: acheter le somptueux tissu des robes.

Étape précédente: Les premiers achats à Versailles

La rubrique Pots Masson présente des projets cuisinés, fabriqués, rénovés, confectionnés ou même poussés maison. Sortez vos tabliers!

No comments

leave a comment

Publicité